Le pluralisme syndical : passage obligé du renouveau syndicaliste

6 mars 2009

Une des préoccupations majeures des syndicats c’est de pouvoir mener des réflexions sur un certain nombre de thèmes en toute sérénité, sans langue de bois.

Les grandes révisions du droit du travail se sont faites dans le sens de la flexibilité et de la marginalisation des travailleurs. Les employeurs des pays du Maghreb ont de plus en plus tendance à recruter et licencier leurs employés sans conditions. Il n’y a pas de réponse des syndicats aux problèmes des travailleurs autonomes et aux centres d’appel et à l’insertion professionnelle des jeunes diplômés et non diplômés. Les syndicats n’ont renouvelé ni leurs visions ni leurs structures qui demeurent en retrait par rapport aux réalités nouvelles. La crise économique et financière mondiale pose de manière aigüe la nécessité de discipliner la sphère financière et de revoir de fond en comble l’architecture financière internationale, de mettre en place une nouvelle régulation à l’échelle mondiale, qui soit respectueuse des droits des travailleurs et protège les plus humbles.

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :